Les différents types
de contrat de travail

 

Durée du contrat Coût pour l’entreprise Salaire Souplesse contractuelle Diversité des projets à réaliser
3Stage Court Très faible Très faible Faible Moyenne
3Alternance Moyen Très faible Très faible Bonne Bonne
3VIE Moyen Faible Faible Faible Bonne
3Intérim / CTT Moyen Moyen Faible Très Faible Faible
3CDD Court Moyen Moyen Très Faible Moyenne
3CDIC Moyen Moyen Important Bonne Moyenne
3Portage salarial Moyen Très important Très important Bonne Importante
3Prestation de service Long Très important Important Moyenne Importante
3Freelance Court Très important Très important Très faible Importante
3CDI Très long Important Important Très faible Moyenne

 

i

Le stage

Période d’études pratiques exigée des candidats à l’exercice de certaines professions.

– Pas obligatoirement rémunéré si < à 2 mois.

L’alternance

En Apprentissage ou de Professionnalisation, la formation par alternance désigne un
système de formation qui intègre une expérience de travail où l’alternant qui peut être élève, étudiant ou apprenti, se forme alternativement en entreprise privée ou publique.

– Obligatoirement rémunéré.

i
i

Le VIE

Le volontariat international en entreprise (VIE) permet, sous certaines conditions, d’exercer une mission d’ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française basée à l’étranger.

– Durée : de 6 à 24 mois (durée moyenne 17 mois), obligatoirement rémunéré.

L’ Interim / CTT

Le contrat de travail temporaire est le frère jumeau du CDD. Il est utilisé pour exécuter une tâche à durée limitée, appelée mission. Le travailleur intérimaire est employé par une entreprise de travail temporaire qui le met à disposition d’un employeur.

i
i

Le CDD

Le contrat à durée déterminée est un contrat par lequel un employeur embauche un salarié afin que celui-ci travaille pendant une durée limitée dans son entreprise. Ce type de contrat de travail est très encadré par la législation, qui impose des conditions et des formalités de recours particulièrement strictes.

CDIC

Le contrat de chantier est un type de CDI, issu du secteur de la construction, auquel l’employeur peut mettre fin plus facilement qu’à un contrat à durée indéterminée classique. La réforme du travail vise à l’étendre à d’autres secteurs.

i
i

Le portage

Le portage salarial permet d’associer la liberté d’un free-lance tout en conservant la couverture sociale d’un salarié. C’est une relation tripartite entre un consultant dit «porté», spécialiste ou formateur dans un domaine en particulier, un client (qui accueille le consultant dans son entreprise le temps du projet), et une société de portage.

Le contrat de travail est défini et conclu entre le consultant et la société de portage, tout en étant lié au contrat commercial qui est établi entre la société de portage et le client.

La prestation

La prestation de service est également une relation tripartite. Elle se décline sous différentes appellations : société de conseil, société de service, cabinet de conseil, société de consulting, ESN, SSII etc.

Un consultant intervient pour le compte d’un client, depuis les locaux de la société de prestation ou directement dans les locaux du client, seul ou en équipe.

Le contrat de travail signé entre le consultant et la société de prestation (normalement de type CDI) n’est pas lié au contrat commercial établi entre la société de prestation et le client. Ainsi, quand un projet se termine, un nouveau projet démarre pour le compte d’un nouveau client.

i
i

Freelance

Travailler en freelance signifie travailler en tant qu’indépendant. On parle de statut de travailleur indépendant (ou autonome) lorsqu’une personne physique est à la fois un entrepreneur, un propriétaire et son propre employé.

Dans le langage courant, on utilise aussi l’expression « travail à son compte ». Une personne qui souhaite se lancer en freelance doit commencer par s’enregistrer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), afin de pouvoir, notamment, facturer ses clients.

Elle est affiliée au régime des indépendants pour sa protection sociale. Il ne s’agit bien entendu pas d’un salarié.

Le CDI

Le contrat à durée indéterminée est la forme normale du contrat de travail, passé entre l’employeur et le salarié, sans limitation de durée. La période d’essai, souvent prévue par la convention collective, figure dans une clause spécifique du contrat.

En effet, elle n’est valable que si elle est écrite et fixée, dans son principe et sa durée, dès l’engagement du salarié. Les parties sont libres de faire figurer dans le contrat toutes clauses dont elles ont convenues, à l’exception de celles qui dérogent aux dispositions d’ordre public des lois et règlements (clause discriminatoire, par exemple) et à celles de la convention collective applicable à l’entreprise.

A l’heure actuelle, le CDI peut prendre fin par la volonté d’une des deux parties (licenciement, démission, mise à la retraite…), par accord entre les deux parties (rupture conventionnelle) ou pour raisons exceptionnelles.

i